Le blog

SimplyShare, le partage sur les réseaux sociaux sans tracking

  • lundi 02 novembre 2015 à 20h12 | 1364 vues

Les fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux existent depuis maintenant plusieurs années sont devenues omniprésentes sur internet de nos jours, au point d'avoir remplacé nos bons vieux « compteurs de visites », car on peut maintenant jauger de la popularité d'un site ou d'une publication au taux de partage qui s'affiche sur ces fameux petites boutons.

S'il faut reconnaître que c'est souvent très pratique, voir même addictif pour certains, et qu'il est très facile désormais pour n'importe quel site internet d'ajouter ces fonctions, il existe cependant des contreparties assez négatives de plus en plus souvent pointées du doigt par les utilisateurs, et dont il est possible de se passer.

Le tracking social

Tracking social

Le premier point négatif, et qui revient souvent au coeur de discussions, c'est le tracking utilisé par les scripts en charge d'afficher ces boutons de partage, car il faut savoir que quel que soit le plugin de partage social que vous utilisez sur votre site ou blog (sharrre, share this, AddThis, etc), ils font tous appel aux api fournies par ces réseaux (facebook, twitter, etc), et ces derniers ne se gênent pas et en profitent pour suivre le comportement des internautes qui ont cliqué, et ainsi épier vos habitudes afin de vous balancer des publicités ciblées, on appelle cela le « tracking social ». Pour l'anecdote, le bouton « J'aime » cher à Facebook a même été déclaré illégal en Allemagne en 2011.

Le respect de la vie privée est devenu un enjeu important, et pour certains un business florissant qui est apparu, ou du moins a pris de l'ampleur suite aux scandale des révélations faites par Edward snowden, révélant l'étendue des systèmes d'espionnage et de traçage numérique dans de nombreux domaines. D'autres découvertes similaires ont été faites depuis, et une importante partie des utilisateurs du web y sont devenus sensibles et ont commencé à changer certaines de leurs habitudes pour protéger leur vie privée ( moteurs de recherche alternatifs, navigation en mode privé, vpn, Tor, Onion...).

Certains administrateurs de sites ou blogs connus ont eux aussi opté pour des solutions alternatives à ces plugins sociaux, tel que Korben qui a d'ailleurs fait un billet similaire à celui ci. Avec simplyShare, vous allez maintenant pouvoir permettre à vos visiteurs de partager des informations en préservant leur vie privée. Notez que si vous êtes un administrateur soucieux de connaitre l'impact de vos publications sur les réseaux sociaux, il sera toujours possible de mettre en place des variables supplémentaires pour admirer vos scores sans pour autant que « Big brother » en profite

Les performances

Autre point déplaisant des plugins de partage existants, c'est le nombre de requêtes supplémentaires qu'ils nécessitent, et du poids des fichiers concernés ( javascript, css, images). Pour s'en rendre compte, il suffit de regarder le poids du fichier javascript qui est appelé dans vos pages pour le bouton de partage dans le code fourni par Facebook. Le fichier a lui seul (sdk.js) pèse 169 Ko ! Auquel il faut ajouter le poids des autres fichiers css, image et autre requêtes générées par ce fichier, et le multiplier par le nombre d'autres scripts sociaux que vous intégrez (Twitter, Instagram, Pinterest, etc.).

En utilisant SimplyShare, vous allez donc pouvoir conserver vos fonctions de partage tout en diminuant le nombre de requêtes et le poids final de votre page, et donc au passage améliorer le score de celle-ci dans Google Pagespeed.

Comment ca marche ?

L'utilisation de SimplyShare est simple, et je l'avais à la base créé sous forme de fonctions, mais dans un soucis de code plus propre, je l'ai décliné en classe rien que pour vous Le minimum requis en termes de connaissances est de posséder quelques bases en langage php et html pour l'intégrer à vos pages. Si vous êtes sous WordPress et suffisamment nombreux à me le demander, j'en ferais une extension, car vous êtes nombreux à utiliser ce système de cms.

J'ai à ce propos ajouté un sous-domaine pour une nouvelle rubrique « outils » destinée à partager avec vous des snippets et autres scripts utiles, rubrique ou vous trouverez le tutorial qui vous expliquera en détails comment utiliser cette classe php. N'hésitez pas à me faire-part de vos remarques ou améliorations et m'envoyer des liens si vous utilisez cette classe

Si vous êtes débutant et que vous désirez acquérir quelques bases concernant les classes php, voici quelques liens utiles :

Programmez en orienté objet en PHP : Utiliser la classe (openclassrooms.com)

Première partie: Les classes et les objets (phpdebutant.org)

Les classes et objets (apprendre-php.com)

Lire le tutorial & télécharger la classe


Par vision-design.fr - Reproduction non commerciale libre sous réserve de mention du lien source.